Mont Whitney

Sierra Nevada, USA

31 Mai 2011 - 8 Comments - by RUNTHEPLANET

Mont Whitney

Sierra Nevada, USA

31 Mai 2011 - 8 Comments - by RUNTHEPLANET

La Sierra Nevada est un monument. Un monument de granite, enfermant des joyaux comme des vallées extraordinaires (Yosemite, Kings Canyon, Mineral Kings), des lacs si beaux qu’on s’y oublie des jours entiers, des forêts d’un autre temps (Sequoia Park, Bristlecone) … un monument, dédié complètement à la nature et la vie sauvage puisque quasiment aucune route ne traverse la Sierra. Le massif, écrin de roche, est solidement campé entre les courants froids de l’Océan Pacifique et la fournaise de la Vallée de la Mort. Et pour régner sur tout cela, une montagne plus haute que toutes les autres dans cette Amérique : le mont Whitney.

Le mont Whitney est le plus haut sommet des États-Unis, avec 4421m. Si son flanc ouest est en pente douce, il présente à l’Est des murailles de pierre qui paraissent infranchissables.

Vue des collines d’Alabama (c’est leur nom, pas l’État), la Sierra porte bien son nom puisqu’elle est encore enneigée. Et le blizzard d’hier en a redéposé une bonne couche… C’est là, près de Big Pine, petite bourgade au pied de la Sierra, que je me rends pour demander un permis d’ascension, obligatoire pour le mont Whitney. Ils me proposent le passe multi-days mais je leur explique que le 1-day-hike me suffira, je compte faire l’aller-retour dans la journée. L’été, c’est possible, me disent-ils, mais l’hiver, il faut alors passer par la voie alpine (mountaineer’s route) plus courte. Cela ne m’enchante guère, car si cette route n’est pas particulièrement technique (niveaux 3 pour les passages les plus durs), en hiver la glissade ne pardonne pas et il y a des morts tous les ans. Non, je préfère emprunter la voie classique, beaucoup plus longue (35km aller-retour).

Alors, me dit le guide, il faut être very very fast.. Bon, pas rassurant. Je prends mon permis, donne mon numéro d’immat, et rentre préparer mes affaires pour le lendemain.

Je pars à 3h30 du matin, histoire d’avoir de la marge pour rentrer avant la nuit. Le départ se fait de Whitney Portal, le soleil n’est pas encore levé. Il ne pointera le bout de son nez qu’aux abords d’Outpost Camp, 700m plus haut et 2h plus tard. Je mets ma musique en route, spéciale Sierra Nevada… D’ailleurs, quand je l’écoute chez moi, si je ferme les yeux je me retrouve au beau milieu de la Sierra…

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

A partir de là, ma vitesse ascensionnelle diminue. Pour plusieurs raisons. D’abord, il y a nettement moins de traces dans la neige, les promeneurs s’arrêtent à Outpost Camp apparemment, et le chemin devient plus dur à suivre, pour finir à l’estime. Ensuite, l’altitude augmentant, l’effort devient plus difficile (on est déjà à près de 3200m). Mais surtout, le soleil caressant la pierre de la Sierra Nevada, le spectacle devient vite prenant et au lieu d’avancer je m’en mets plein les mirettes…

Tandis que le Pic de Thor, souverain, 400m plus haut, est baigné de sa lumière matinale,

le petit randonneur que je suis peine encore dans l’ombre du mont Irvine.

Le Pic de Thor, comme beaucoup de sommets par ici, a l’air de tomber en morceaux tandis qu’il se hisse vers le ciel.

L’impression sera plus forte encore lorsque je serai sur le Keeler Needle. On dirait que la montagne pousse plus vite qu’elle ne se désagrège, comme si la roche n’avait pas le temps de se solidifier, qu’elle s’effrite sitôt hors de terre. En réalité, la roche s’est solidifiée au Crétacé, et c’est l’érosion glaciaire des derniers millions d’années qui a dépouillé les couches supérieures de roche pour dévoiler le granit résistant qui constitue les grandes montagnes comme Thor ou Whitney. Les montagnes sont purement et simplement épluchées par la glace, l’eau, et le vent.

Car en effet, le vent souffle. Et soulève des bourrasques de neige.

D’ailleurs ça m’inquiète un peu car d’ici une heure ou deux j’arriverai au pied de la difficulté principale, une pente glacée de 50 degrés, et j’aimerais éviter qu’une bourrasque soudaine me fasse décrocher de la paroi et m’envoie glisser 300m plus bas.

Je suis au bord de Consultation Lake. Encore enveloppé de sa gangue glacée. Cet été, on s’y baignera… pour l’heure, c’est patin à glace.

Puis, vers 3600m, c’est le Trail Camp. Des randonneurs y ont d’ailleurs passé la nuit, faisant le sommet en 2 jours.

Devant moi, 600m plus haut, comme des dents de granit, le fameux Keeler Needle.

Je vais devoir monter sur cette crête, côté gauche, et la suivre de bout en bout, sur le dos du Needle, jusqu’à l’autre extrémité : le mont Whitney proprement dit, que l’on aperçoit sur la photo ci-dessous, en arrière-plan.

Voilà, je suis dans cette fameuse pente à 50 degrés. En bas, près du Trail Camp, un petit sommet appelé Trône de Wotans. La pente est sévère, surtout qu’on s’approche des 4000m à présent. Parfois la glace est compacte, et il faut bien planter crampons et piolet pour ne pas dévisser. Comme le soleil est assez haut dans le ciel, il commence à chauffer la glace qui se transforme rapidement. Je me hâte car si elle se transforme en neige lourde, je vais m’enfoncer et tout deviendra subitement plus difficile.

Lorsque j’arrive en haut, près de Discovery Pinnacle et le chemin de crête, je remarque deux alpinistes en bas de la pente que je viens de gravir en environ 1h, qui m’observent d’en bas et suivent visiblement mes traces (les seules). J’arrive au col, enfin. Mon regard bascule de l’autre côté, vers l’ouest, et la Sierra Nevada. Le mont Hitchcock se dresse juste devant moi (mais plus bas que moi, hé hé),

puis la vallée s’enfonce vers Sequoia Park, emmenant le John Muir Trail avec elle, en direction des prairies de Crabtree Meadow.

De mon côté, la course n’est pas terminée. Il me reste environ 5km à parcourir sur le dos du mont Muir et de Keeler Needle, chaos granitique, à 4200m d’altitude.

Le sentier n’est pas très facile ; parfois le vide n’est pas loin et la glace recouvre les rochers, rendant leur franchissement dangereux. Le vent, plus fort de ce côté-là de la montagne, rend les choses encore plus difficiles. Je remets donc mes crampons pour ne pas risquer la chute, mais les griffes de métal, si elles mordent bien la glace, ne tiennent pas en revanche sur la roche… Il faut donc composer…

Le Keeler Needle, comme je disais plus haut, s’est fait proprement éplucher aussi. Il y a des blocs éparpillés partout.

On se rappelle de la verticalité des parois côté est.

Côté ouest, ça donne plutôt ça :

Et la plupart des montagnes de la Sierra sont comme ça. Raides à l’est, douces à l’ouest. La Sierra est un massif soulevé d’un côté, par une faille normale, et ancré de l’autre comme une charnière…

Le tout est de ne pas s’y coincer les doigts.

Un bloc bascule, et c’est une chute de 400m au bas du Keeler. Je distingue les deux alpinistes qui n’ont pas beaucoup avancé depuis tout à l’heure.

Je continue mon petit bonhomme de chemin, me hissant lentement de 4200 vers 4400m le long d’un sentier qui finira par se perdre sous la neige. Je finirai à l’estime.

D’ailleurs il est difficile de se tromper, le sommet est bien visible.

Tandis que le sommet s’arrondit de plus en plus, je distingue bientôt la fin de mon voyage : la petite maison en pierre qui coiffe le sommet du mont Whitney.

C’est un abri, construit en 1909 pour s’y réfugier en cas d’orage car la foudre tombe ici très fréquemment et sans prévenir, des panneaux avertissent partout du risque, le danger est important. On l’appelle Mount Whitney Smithsonian Institution Shelter car c’est la Smithsonian Institution qui l’a utilisé dès 1909 pour conduire des observations spectroscopiques de la planète Mars, puis des études sur les phénomènes en haute altitude, avant que les vols en avion ne soient possibles.

4417m. 4421m même d’après les dernières mesures. En bas, sous mes pieds, 2600m plus bas, la route qui mène à Lone Pine. On se croirait en avion tellement tout est petit.

J’ai mis 8h pour monter. Avec cette neige, ce n’est pas si mal. Je mettrai 5h pour redescendre, il est midi, je serai donc rentré bien avant la nuit ! Je croise au retour mes deux alpinistes qui sont toujours empêtrés dans la pente de glace qui s’est transformée en pente de neige profonde… Je doute qu’ils atteignent le sommet, à moins qu’ils retournent dormir sous leur tente une deuxième nuit…

Je profite des paysages rencontrés car à la montée, il faisait nuit… Pas de doute, on est bien dans la Sierra Nevada…

Le petit lac de Lone Pine, près duquel j’étais passé de nuit, sans le voir…

C’est fou comme tout est en mouvement, de jour : l’eau qui cette nuit était figée par la glace, glougloute maintenant joyeusement sous le soleil…

Me voilà en bas de la montagne. Les crêtes sont toujours éclairées par le soleil, majestueuses. On y est bien, là-haut. On voudrait presque y rester, inconsistant et léger comme l’air. Revenir en bas c’est la fin du voyage, le retour sur Terre. La gravité reprend ses droits, on se prend à sentir le sol dur sous ses pieds, les jambes fléchissent comme si notre poids s’y appliquait d’un seul coup. L’atterrissage, après un voyage dans le ciel et dans soi-même, suspendu dans l’espace et le temps…

Mais je me dis que je rentre chez moi, enfin. Et je me mets déjà à rêver au prochain voyage…

Et bien sûr, les photos grand format en page expeditions.

Mathusalem

As Sab, le village perdu

Trackback from your site.

Never Hesitate - Never Regret

8 Responses to “Mont Whitney”

  • Lafan

    Written on 6 juin 2011

    T’as essayé d’ouvrir la porte de la petite maison ?!
    Et, le permis de gravir le mont, tu dois le rendre à ton retour ? Oui, pour qu’ils tiennent les comptes…
    …de ceux qui rentrent et ceux qui seront restés…
    Les photos sont époustouflantes et la musique de la vidéo a été faite pour cette expédition…
    …..entre rêve et réalité ….

    Répondre
    • Jphi

      Written on 6 juin 2011

      oui, je suis rentré, je me suis installé sur le canapé, lu quelques revues, regardé la télé, mangé quelques viennoiseries avant de repartir…
      Pour les comptes je ne pense pas qu’ils les tiennent, mais tu dois déposer le numéro de ta plaque d’immat, au cas où une bagnole resterait sur le parking…
      Merci pour ton joli commentaire !

      Répondre
  • Jacky

    Written on 6 juin 2011

    Belle expé. Même l’été, il ne doit pas faire chaud sur ce chemin à cette altitude. La cabane est bien petite et quelconque, mais souvent c’est la route qui est intéressante, pas le but en soi. Ce qui est gratifiant, c’est d’y arriver.
    Et le sommet le plus haut des Etats-Unis est le Mont Mc Kinley en Alaska (plus de 6000m). Mais celui-ci, c’est une autre histoire… (pas très haut mais très difficile).

    Répondre
    • Jphi

      Written on 6 juin 2011

      Le Whitney est le sommet le plus haut des « contiguous United States ». Si tu mets l’Alaska, évidemment ce n’est plus que le 12ème…
      Quant à la cabane, je doute qu’elle soit le but des grimpeurs. Elle a été équipée de paratonnerres car en 1990, 13 randonneurs s’y étaient réfugiés pendant un orage et il y a eu un mort et plusieurs blessés graves, et le gouvernement a été condamné à payer 700.000$ aux familles de victimes (!) (à l’époque seul un tuyau de poêle dépassait du toit). Aujourd’hui un panneau avertit du risque extrême de foudre et conseille plutôt de quitter le sommet ; jusqu’au jour où un randonneur se cassera la pipe en redescendant en courant et sa famille attaquera le gouvernement en justice…

      Répondre
  • Tat

    Written on 7 juin 2011

    Les photos sont magnifiques et le photographe en fait stresser plus d’un .C’est vrai que la petite maison dans la prairie valait le détour . C’est beau ,c ‘est superbe et le commentaire passionnant .

    Répondre
  • mpie

    Written on 7 juin 2011

    t’as pas peur de te retrouver face à un gros animal sauvage???????
    tes sorties sont toujours un vrai régal tant pour les photos que pour ton récit

    Répondre

Leave a Reply

  •  Image
  •  Image
  •  Image
  •  Image
  •  Image
  •  Image
  •  Image
  •  Image
  •  Image
  •  Image
  •  Image
  •  Image
@runtheplanetfr

Follow me on

2017
juin
24

Reunion Island, the movie

avril
28

Takamaka

27

Le Trou de Fer

2016
septembre
09

Cerro Manquehue

juillet
24

Kumano Kodō : Kohechi

mai
21

Huashan from the sky

11

Là où nichent les tortues

avril
21

La Montagne de la Table

15

Cap de Bonne Espérance

février
06

Vancouver - Lynn Valley

janvier
09

Kumano Kodō

2015
décembre
07

La Montaña

novembre
04

Grand Bénare

octobre
13

Beijing Redux

04

Tongli

01

Panama City

septembre
13

Lijiang River

août
08

Toluca Redux

juillet
23

Brasilia

15

Sur les traces d'Al Capone

juin
30

Kuala Lumpur - Bukit Tabur

25

Bayou

avril
23

Big Buddha Phuket

2014
décembre
05

Les pierres qui marchent

03

Cascades de Fautaua

août
14

O Corcovado

juillet
19

Les collines de Madagascar

02

Mitake

juin
11

Dobongsan

avril
21

Huashan : assis au bout du chemin

12

Calanques de Cassis (Cévennes Trail Club)

2013
décembre
11

Huashan : pèlerinage extrême

octobre
28

Grand Raid de la Réunion 2013

01

Fuji Reborn

septembre
04

UTMB 2013

août
23

La Muraille de Chine vue du ciel...

22

Diagonale des Fous : une nuit de jour

02

Sur les traces des premiers Camisards

juillet
26

Néant

02

Lavaredo Ultra Trail

juin
20

Mafate !

17

Dinosaur Ridge

mai
27

Maxi Race 2013 (en off)

22

Le Pont des Immortels

mars
29

Seoraksan

février
21

Marcahuasi

2012
décembre
15

Les moines-soldats d'Enryakuji

07

Moorea

novembre
21

Tahiti Nui

11

La Vallée de la Mort

octobre
28

Grand Raid de la Réunion 2012

septembre
26

Fujisan

03

UTMB 2012

août
20

Mineral King

juillet
04

Les montagnes de Corée

juin
15

Angkor Trail

mai
21

Festa Trail 2012

avril
28

La Grande Muraille de Jiankou

février
29

Sibérie Cévenole

01

Les sculpteurs de montagnes

janvier
26

Les Singes des Neiges

07

L'Arbre de Joshua

01

Bonne année...1959

2011
décembre
07

Voyage dans un billet de 20 yuan

octobre
05

Evolution

04

Une nuit dans la cabane de John Muir

septembre
22

Héliski dans la Cordillère

août
08

Rae Lakes Loop

07

Echo Col

juillet
17

Andorra Ultra Trail

06

Monte d'Oro

05

Petit bestiaire d'Aiacciu

juin
13

Bilad Sayt

13

As Sab, le village perdu

mai
31

Mont Whitney

30

Mathusalem

25

Ultra Draille Festa Trail

avril
21

Retour en Cévennes

mars
28

Snake Canyon

27

Jebel Shams

février
25

El Nevado de Toluca

24

Les papillons poussent dans les arbres

20

Les ronces du Peyremale

08

Au fil des montjoies

janvier
24

Les Rochers de Trenze

12

Renaissance au Yosemite

11

La Forêt des Géants

2010
décembre
18

La Cité Interdite

05
Featured Image Placeholder

Sortie blanche

novembre
30

Lantau Island

25

New Dubaï

20

Décrassage chinois

04

Les Yeux de la forêt

octobre
30

Washington, DC

17

Ultra Maratón de los Andes 2010

10
Featured Image Placeholder

J-7

septembre
20

Mammoth Lakes

19

Cathedral Lakes

12
Featured Image Placeholder

Lo Camin de Joany

01

São Paulo

août
24

Neige d'été

16

Manhattan

juillet
20

Tournesols

11
Featured Image Placeholder

Cévennes Trail Club

01

John Muir Trail

juin
14

Nevado de Toluca

mai
28

Désert d'Atacama

14

Autour de Mialet

06
Featured Image Placeholder

Un nouveau club est né !

02
Featured Image Placeholder

Trail de St Paul-la-Coste 2010

avril
27

Courir sur MARS

24

Pampa

13

J'ai couru sur le dos de la Vieille Morte

08

La Havane

02

Course à travers le temps

mars
31

Portes-Dakar 2010

27
Featured Image Placeholder

Zen

18

St Pierre Signal

08

Trail aux Étoiles 2010

février
21

Sauta Roc 2010

11

Séoul la blanche

08

Les Calanques de Marseille

01

Singapour : dans la forêt primaire

janvier
25

La plaine de Blateiras

21

Le Rocher de l'Aigle (2)

16

Le Rocher de l'Aigle (1)

12
Featured Image Placeholder

chaud-froid de volaille à la créole

02

Hong Kong Trail 50K

2009
décembre
31

Dubaï

17

Running in Tokyo

13

Hivernatrail 2009

novembre
17

A la recherche des dolmens perdus

16

De Bagard à Valz par le chemin des écoliers

octobre
29

Jungle Thaï

24

Phuket

18

Ultra Maratón de los Andes 2009

15

Santiago du Chili, J-2

septembre
27

Trail de la Baume 2009

10

Parenthèse chilienne

août
27

La Vallée Borgne (sous le soleil...)

25

La Vallée Borgne (sous la pluie...)

juillet
26

Fuji Mountain Race 2009

13
Featured Image Placeholder

Les sentiers de Lagos, Nigeria

juin
29

Olympus Marathon 2009

17

Bukhansan, Corée

12

4000 Marches

08

Houston, Texas

06
Featured Image Placeholder

AF 447

mai
31

Course de Pentecôte 2009

28

New York, 5 AM

26

Coquelicots

22

Trail du Pont du Gard

10

Running in Sierra Nevada

avril
21

Marrakech

06

Trail de la Sainte Victoire 2009

mars
23

Trail du Ventoux 2009

09

Sauta Roc 2009

02
Featured Image Placeholder

Le Trail aux Étoiles 2009

février
13

Sauve : La Mer de Rochers

08

Trail de la Galinette

2008
décembre
12

Hivernatrail 2008 : l’enfer

08

Buenos Aires

04

Foggy

octobre
18

Running in the rainforest

septembre
28

Le hameau des Gourdiflots

21

Trail de la Baume

17

Esqui en la Cordillera de los Andes

août
27

Mare a Mare (Corsica)

25

On the Trail Napoléon (Corsica)

juillet
25

Fuji Mountain Race

juin
21

back from the Great Wall

18
Featured Image Placeholder

a new blog !

mai
01

Tepoztlán

mars
05

Lion Rock

2005
janvier
29

Kyōto