Moorea

Moorea, French Polynesia

07 Déc 2012 - 19 Comments - by RUNTHEPLANET

Moorea

Moorea, French Polynesia

07 Déc 2012 - 19 Comments - by RUNTHEPLANET

Après l’ascension, hier, du Mt Aorai sur l’île de Tahiti, lever à l’aube pour attraper le premier ferry en partance pour l’îlot d’en face, Moorea.

Dès qu’on s’approche des côtes, l’impression s’installe. Un peu comme hier, on a le sentiment d’accoster à Jurassic Park.

Dès le pied posé sur le sol de Moorea, le ton est donné : le relief est très particulier ; pas de doute, nous sommes sur une île volcanique comme sa grande soeur Tahiti.

Avant de m’enfoncer plus profondément dans les terres, un dernier regard en arrière, vers la mer, la plage, les bungalows paradisiaques. Le trail running est parfois un renoncement. Tourner le dos au délassement, encore une fois, pour aller s’embourber dans la jungle : allons ce n’est pas de l’algophilie, ni du dédain, c’est choisir un plaisir plutôt qu’un autre car oui, courir dans la jungle est un plaisir (!) et la plage sera remise à plus tard, promis…

J’ai prévu de faire un tour complet au cœur de l’île, et j’emprunte un sentier au départ d’un champ cultivé, menant tout droit à travers la végétation.

Pour se repérer, il suffit de lever la tête et d’azimuther, il y a des bornes plutôt évidentes.

Dès qu’on pénètre dans la forêt, les premiers Mapés apparaissent. Ce sont les fameux châtaigniers tahitiens, aux troncs étonnants, bardé de contreforts. On en reparlera plus loin car c’est un peu l’arbre à tout faire de l’île (chauffage, apéritif, teinture, pharmacie, communication…)

Plus on avance, plus la forêt se fait épaisse. La lumière du soleil arrive encore jusqu’au sol mais bientôt, ce ne sera plus le cas et il n’y aura plus assez de luminosité pour mon petit appareil photo de poche…

Les grands mornes qui me servaient de repère ne sont plus visibles à cause de la canopée ; quelques cairns sont disposés çà et là, au sol, pour rassurer le promeneur (c’est leur seul intérêt, rassurer, car ils n’ont aucune fonction de guide vu que le sentier est bien tracé dans la forêt et qu’il faudrait être très distrait pour se perdre.)

Bientôt on se met à monter. De plus en plus fort. La pente se fait prononcée, la forêt se penche pour ne pas glisser en bas. Je m’aide des troncs et des lianes pour me hisser, les racines se font marches, puis les grands arbres abandonnent les premiers, ne pouvant plus pousser sur ces pentes improbables. Ce qui fait que le ciel se dégage, dévoilant ce vers quoi je me dirige : le fond de la cuvette, infranchissable.

De là, s’ouvre une vue sur Moorea : une grande plaine entourée de montagnes aiguisées, comme une mâchoire ; je me tiens debout sur la langue, tandis que les crocs acérés interdisent toute échappatoire.

En effet, l’île de Moorea, comme sa grande sœur Tahiti, est une île volcanique. Et je me promène tout simplement dans la caldeira, au centre du cratère d’un volcan gigantesque, dont les flancs ont été ciselés par des explosions formidables, il y a des millions d’années de cela.

En témoignent ces murs de lave redressés à la verticale comme des canines démesurées…

Je replonge la tête dans la jungle, croisant quelques excroissances végétales se développant à vue d’œil,

puis j’arrive au fameux Col des Trois Cocotiers, dont le nom est devenu posthume car deux d’entre eux ont disparu lors d’une tempête.

Comme il apparaissait trop compliqué de renommer l’endroit, on a préféré replanter les deux cocotiers disparus.

Retour dans la jungle, sa moiteur, sa couleur verte omniprésente. Le vert, le saviez-vous, a une odeur. Légèrement dérangeante. Un arôme de fleurs bien sûr, et un mélange de végétaux en décomposition, de terre humide. Mais ce n’est pas tout. Le vert exhale un subtil parfum de corruption. Un vague bouquet de gangrène, de musc, mi-animal mi-chlorophylle. La jungle est une bête, bruissant de toutes ses feuilles, frémissant de tous ses insectes, venant inhaler mon dioxyde de carbone au bord de mes lèvres et me soufflant dans les poumons un oxygène tout neuf, encore chaud et humide, comme un baiser interdit.

Ivre de chlorophylle, je titube entre les arbres, et au détour d’une roche je découvre une cascade à point nommé : les 30°C associés à 100% d’humidité me poussent à aller m’y rafraichir. Je sors mon Tahiti-Douche et me précipite sous l’eau fraiche bienfaitrice pour me refaire une santé.

Puis je repars sur le sentier des Ancêtres.

J’arrive ainsi à un Marae, plateforme rectangulaire de pierres dressée jadis, qui servait pour le culte mais était aussi un lieu social et politique. Marae signifie « endroit dégagé » en tahitien mais aussi en maori, et en toutes langues polynésiennes. Un nouveau marae était en général construit autour d’une pierre d’un marae plus ancien, afin d’assurer la continuité. Celui-ci est avalé par la végétation : les forêts se gorgent de tout, d’eau, de sel minéraux, de la pourriture de ses propres troncs, de celle des êtres vivants, et de la mémoire des hommes.

Je me faufile plus avant entre ses troncs, dont ceux de gigantesques mapés. Les mapés sont des arbres en toge. Ils se drappent dans leur écorce comme dans une cape. Comme je le disais plus tôt, ce sont des arbres emblématiques, bons à tout faire. Les tahitiens faisaient bouillir les fruits du mapé (qui ressemblent à des amandes) pour en faire des amuse-gueules. Ils se servaient de leur suc pour guérir la piqûre du poisson-pierre ; ses feuilles guérissaient la dysenterie. Le bois de son tronc passait pour un excellent charbon tandis que la sève, extraite, servait de teinture, noire ou bien bleue ou même rouge. Et bien avant d’utiliser des iPhones, les tahitiens frappaient contre les minces contreforts afin de faire résonner des messages dans toute la vallée.

Une véritable forêt de cabines téléphoniques médicalisées en somme.

Je continue ainsi jusqu’à retrouver bientôt la lumière du soleil, puis une vue plus dégagée : devant moi, trois pins. Après le col des trois cocotiers, le col des trois pinus. Il faut être trois pour être éponyme. Le « col du pin » ferait pauvre… et on se demande si en l’absence de ces trois pins le col existerait.

De là, une vue sur le mont Rotui, flanqué de ses deux baies : à gauche la baie d’Opunohu, à droite la baie de Cook.

En redescendant dans le creux de l’île-volcan, on aperçoit des champs cultivés :

ce sont des champs d’ananas. Et oui, les ananas ne poussent pas dans les arbres !

Je poursuis ainsi le long des ananas, jusqu’à la côte : enfin la porte du paradis !

Après deux jours passés à jouer l’équilibriste sur le dos des montagnes, à patauger dans la moiteur surchauffée de la jungle, voici enfin le moment de détente que je m’étais réservé (et que vous attendiez tous n’est-ce pas !)

Je délasse mon corps essoré, qui a perdu tant d’eau et de sel qu’il se délecte de cette eau de mer à plus de 30°C…

Puis il est temps de rentrer. J’attrape le dernier ferry, retour sur Tahiti. Demain matin, survol du Pacifique vers Los Angeles, puis l’Atlantique, vers la France et l’hiver qui m’attend.

Après cette prise de contact avec la Polynésie, j’ai eu confirmation que ces îles sont un beau terrain de jeu ; la saison des pluies s’installe doucement, je la laisse passer puis je tenterai de revenir : il y a encore plein de choses à voir et de pentes à gravir ! (même si comme dirait quelqu’un… « c’est beau mais…c’est loin ! »)

Ci-dessous une vidéo retraçant ce petit footing dans la jungle…

Tahiti Nui

Les moines-soldats d'Enryakuji

Trackback from your site.

Never Hesitate - Never Regret

19 Responses to “Moorea”

  • Lafan

    Written on 7 décembre 2012

    Un beau roman vert et bleu!
    Encore de belles histoires et des photos sublimes…
    Mention spéciale aux ananas! Qui savait où ils poussaient ?!
    Merci jphi pour cette dépaysante et si lointaine échappée!
    N’as-tu seulement jamais été aussi loin?

    Répondre
  • trailman

    Written on 7 décembre 2012

    Après Tahiti, où j’avais rencontré les mêmes paysages intérieurs, nous voici à Moorea. Et là, je ne connaissais pas cette facette de l’île. C’est magnifique. Il faut dire que j’avais couru le marathon et bien sûr c’est sur la route autour de l’île. Bof… Surpris qu’il n’y avais pas de mare sur ton parcours ?Par contre, j’ai fait le tour de Bora Bora en VTT. Et là aussi l’approche dans la passe est splendide. Pour ta prochaine escale dans le coin, fonce là-bas

    Répondre
  • Fred de Chile

    Written on 7 décembre 2012

    Comme tu dis:
    Comme dirais l’autre : c’est beau mais c’est loin !
    Moi je te dirais: C’est beau, mais c’est loin, mais vache qu’est ce que c’est beau !
    Merci jean-phi !

    Répondre
    • Jphi

      Written on 7 décembre 2012

      Ah merci Fredo, en provenance d’un résident des paysages grandioses de la Cordillère des Andes, c’est d’autant plus vrai !!

      Répondre
  • Sab

    Written on 8 décembre 2012

    Je préfère ce coin de l’île au précédent. Nature, verdure, Couleurs…. tout quoi! Le parcours me semble moins technique, plus détente donc.
    Merci pour ce partage. Chapeau bas à notre « Hulot » du coin!

    Répondre
    • Jphi

      Written on 8 décembre 2012

      Tu préfères car tu as vu la plage, avoue ! Pour que ce soit clair, ce n’est pas la même île que la fois précédente, mais une autre île distante d’une vingtaine de kilomètres (d’ailleurs j’ai rajouté la trace GPS pour qu’on puisse voir)
      Nicolas.

      Répondre
  • Barrière francoise

    Written on 8 décembre 2012

    Nous , nous ne connaissons pas ces endroits , magiques , féeriques et tellement beaux ! Merci de nous les faire découvrir …, on aurait presque plongés à la fin

    Répondre
  • Jphi

    Written on 9 décembre 2012

    Avec plaisir ma Françoise ! S’il n’y avait personne à qui les faire découvrir, il n’y aurait pas de blog… par contre pour plonger il faudra aller là-bas, pas le choix !

    Répondre
  • hemata

    Written on 17 décembre 2012

    Salut Jean-Phi,

    Un peu à la bourre comme d’hab, merci pour cette belle ballade, que de souvenirs,comme quoi cela n’a pas tellement changer, enfin pour Moorea (avec l’accent c’est tellement plus jolie).
    Toujours pas de petite vague pour la détente, ou un petit tour dans une passe, j’espère que cela sera pour la prochaine fois.
    parahi ‘oe
    nana

    Répondre
    • Jphi

      Written on 9 janvier 2013

      ben non… je suis un peu gauche sur une planche ! Je préfère te laisser faire toi !

      Répondre
  • sofie moreau

    Written on 9 janvier 2013

    J’ai de lointains souvenirs de Moorea, ma venue y fût très brève et là je découvre donc cette île sous un nouveau jour, grâce à toi (mais je reste très attachée aux plages de sable fin et aux eaux turquoises ….) Ces paysages sont juste MA-GNI-FI-QUES !!!
    Sofie

    Répondre
    • Jphi

      Written on 9 janvier 2013

      Je ne savais pas que tu étais allée là-bas !? Remarque t’as dû aller partout où il y avait du sable fin ! Tu restes sur la plage, je prends des photos de l’intérieur des terres, comme ça tu connaitras tout !!

      Répondre
  • macfly20222

    Written on 23 janvier 2013

    merci wonderfull !!!! l’histoire des ananas ca me rappelle l’histoire des cacahuètes que le guide m’a fait voir au vietnam en tirant et les arrachant de terre

    Répondre
  • Roxane

    Written on 9 mai 2013

    Magnifique ! çà fait rêver …. Merci Jphi de nous faire voyager à travers ces récits ponctués d’images éblouissantes …

    Répondre

Leave a Reply

  •  Image
  •  Image
  •  Image
  •  Image
  •  Image
  •  Image
  •  Image
  •  Image
  •  Image
  •  Image
  •  Image
  •  Image
@runtheplanetfr

Follow me on

2017
juin
24

Reunion Island, the movie

avril
28

Takamaka

27

Le Trou de Fer

2016
septembre
09

Cerro Manquehue

juillet
24

Kumano Kodō : Kohechi

mai
21

Huashan from the sky

11

Là où nichent les tortues

avril
21

La Montagne de la Table

15

Cap de Bonne Espérance

février
06

Vancouver - Lynn Valley

janvier
09

Kumano Kodō

2015
décembre
07

La Montaña

novembre
04

Grand Bénare

octobre
13

Beijing Redux

04

Tongli

01

Panama City

septembre
13

Lijiang River

août
08

Toluca Redux

juillet
23

Brasilia

15

Sur les traces d'Al Capone

juin
30

Kuala Lumpur - Bukit Tabur

25

Bayou

avril
23

Big Buddha Phuket

2014
décembre
05

Les pierres qui marchent

03

Cascades de Fautaua

août
14

O Corcovado

juillet
19

Les collines de Madagascar

02

Mitake

juin
11

Dobongsan

avril
21

Huashan : assis au bout du chemin

12

Calanques de Cassis (Cévennes Trail Club)

2013
décembre
11

Huashan : pèlerinage extrême

octobre
28

Grand Raid de la Réunion 2013

01

Fuji Reborn

septembre
04

UTMB 2013

août
23

La Muraille de Chine vue du ciel...

22

Diagonale des Fous : une nuit de jour

02

Sur les traces des premiers Camisards

juillet
26

Néant

02

Lavaredo Ultra Trail

juin
20

Mafate !

17

Dinosaur Ridge

mai
27

Maxi Race 2013 (en off)

22

Le Pont des Immortels

mars
29

Seoraksan

février
21

Marcahuasi

2012
décembre
15

Les moines-soldats d'Enryakuji

07

Moorea

novembre
21

Tahiti Nui

11

La Vallée de la Mort

octobre
28

Grand Raid de la Réunion 2012

septembre
26

Fujisan

03

UTMB 2012

août
20

Mineral King

juillet
04

Les montagnes de Corée

juin
15

Angkor Trail

mai
21

Festa Trail 2012

avril
28

La Grande Muraille de Jiankou

février
29

Sibérie Cévenole

01

Les sculpteurs de montagnes

janvier
26

Les Singes des Neiges

07

L'Arbre de Joshua

01

Bonne année...1959

2011
décembre
07

Voyage dans un billet de 20 yuan

octobre
05

Evolution

04

Une nuit dans la cabane de John Muir

septembre
22

Héliski dans la Cordillère

août
08

Rae Lakes Loop

07

Echo Col

juillet
17

Andorra Ultra Trail

06

Monte d'Oro

05

Petit bestiaire d'Aiacciu

juin
13

Bilad Sayt

13

As Sab, le village perdu

mai
31

Mont Whitney

30

Mathusalem

25

Ultra Draille Festa Trail

avril
21

Retour en Cévennes

mars
28

Snake Canyon

27

Jebel Shams

février
25

El Nevado de Toluca

24

Les papillons poussent dans les arbres

20

Les ronces du Peyremale

08

Au fil des montjoies

janvier
24

Les Rochers de Trenze

12

Renaissance au Yosemite

11

La Forêt des Géants

2010
décembre
18

La Cité Interdite

05
Featured Image Placeholder

Sortie blanche

novembre
30

Lantau Island

25

New Dubaï

20

Décrassage chinois

04

Les Yeux de la forêt

octobre
30

Washington, DC

17

Ultra Maratón de los Andes 2010

10
Featured Image Placeholder

J-7

septembre
20

Mammoth Lakes

19

Cathedral Lakes

12
Featured Image Placeholder

Lo Camin de Joany

01

São Paulo

août
24

Neige d'été

16

Manhattan

juillet
20

Tournesols

11
Featured Image Placeholder

Cévennes Trail Club

01

John Muir Trail

juin
14

Nevado de Toluca

mai
28

Désert d'Atacama

14

Autour de Mialet

06
Featured Image Placeholder

Un nouveau club est né !

02
Featured Image Placeholder

Trail de St Paul-la-Coste 2010

avril
27

Courir sur MARS

24

Pampa

13

J'ai couru sur le dos de la Vieille Morte

08

La Havane

02

Course à travers le temps

mars
31

Portes-Dakar 2010

27
Featured Image Placeholder

Zen

18

St Pierre Signal

08

Trail aux Étoiles 2010

février
21

Sauta Roc 2010

11

Séoul la blanche

08

Les Calanques de Marseille

01

Singapour : dans la forêt primaire

janvier
25

La plaine de Blateiras

21

Le Rocher de l'Aigle (2)

16

Le Rocher de l'Aigle (1)

12
Featured Image Placeholder

chaud-froid de volaille à la créole

02

Hong Kong Trail 50K

2009
décembre
31

Dubaï

17

Running in Tokyo

13

Hivernatrail 2009

novembre
17

A la recherche des dolmens perdus

16

De Bagard à Valz par le chemin des écoliers

octobre
29

Jungle Thaï

24

Phuket

18

Ultra Maratón de los Andes 2009

15

Santiago du Chili, J-2

septembre
27

Trail de la Baume 2009

10

Parenthèse chilienne

août
27

La Vallée Borgne (sous le soleil...)

25

La Vallée Borgne (sous la pluie...)

juillet
26

Fuji Mountain Race 2009

13
Featured Image Placeholder

Les sentiers de Lagos, Nigeria

juin
29

Olympus Marathon 2009

17

Bukhansan, Corée

12

4000 Marches

08

Houston, Texas

06
Featured Image Placeholder

AF 447

mai
31

Course de Pentecôte 2009

28

New York, 5 AM

26

Coquelicots

22

Trail du Pont du Gard

10

Running in Sierra Nevada

avril
21

Marrakech

06

Trail de la Sainte Victoire 2009

mars
23

Trail du Ventoux 2009

09

Sauta Roc 2009

02
Featured Image Placeholder

Le Trail aux Étoiles 2009

février
13

Sauve : La Mer de Rochers

08

Trail de la Galinette

2008
décembre
12

Hivernatrail 2008 : l’enfer

08

Buenos Aires

04

Foggy

octobre
18

Running in the rainforest

septembre
28

Le hameau des Gourdiflots

21

Trail de la Baume

17

Esqui en la Cordillera de los Andes

août
27

Mare a Mare (Corsica)

25

On the Trail Napoléon (Corsica)

juillet
25

Fuji Mountain Race

juin
21

back from the Great Wall

18
Featured Image Placeholder

a new blog !

mai
01

Tepoztlán

mars
05

Lion Rock

2005
janvier
29

Kyōto